Les différents types de Maté | Tesãi Maté

Par définition, le maté est une boisson préparée à partir de l’infusion d’une même plante : la Yerba Maté (ou ilex paraguariensis). Cependant, au même titre que le café et le thé (café arabica, robusta, thé vert, noir, rooibos…), il existe de nombreux types de maté… Découvrons ensemble leurs spécificités et comment les différencier.


Sommaire : 

  • Les trois principales variétés de maté
  • Les différents assemblages et coupes de maté
  • Comment choisir le maté qui vous correspond ?

Les trois principales variétés de maté

Le maté affiné 

Types de Maté : Le Maté Affiné | Tesãi Maté

Le maté affiné est le maté que l’on retrouve dans la plupart des commerces en Amérique du Sud (Amanda, Canarias, Pajarito, etc.). C’est une variété intense, aux notes fumées, fortes et corsées. Cette force caractéristique du maté traditionnel sud-américain s’explique par l’affinage : pendant plusieurs mois (12 à 24 mois selon les producteurs), les feuilles de maté vont être stockées dans des conditions d’humidité et de température particulières. Au fil du temps, la couleur des feuilles jaunit légèrement, et les saveurs du maté se développent considérablement. 

Le maté affiné est une variété authentique et traditionnelle, adaptée à une consommation en calebasse mais aussi en cocido, qui plaira aux connaisseurs de maté et aux amateurs de saveurs corsées.


Le maté vert 

Types de Maté : Le Maté Vert | Tesãi Maté

Le maté vert est un maté fraîchement récolté, duquel on peut presque encore sentir la forêt lorsque l’on se penche dessus. C’est une variété assez proche du thé vert, aux notes douces, végétales et fraîches. Cette légèreté s’explique par le fait que le maté vert n’est pas passé par la traditionnelle étape d’affinage.

Le maté vert est une variété très complète, adaptée à une consommation en calebasse comme en cocido, qui plaira aux connaisseurs comme aux novices, de par son goût léger et peu amer.


Le maté torréfié

Types de Maté : Le Maté Torréfié | Tesãi Maté

Le maté torréfié est un maté encore très rare et peu développé. C’est une variété unique, aux notes de caramel, cacao et café. Ces notes surprenantes et agréables en bouche sont le fruit d’une soigneuse étape de torréfaction par laquelle les feuilles de maté passent juste après leur récolte.   

Le maté torréfié est une variété unique qui mérite le détour. Plutôt adaptée à une consommation en cocido (en théière, boule à thé, french-press…), ce maté plaira aux amateurs de saveurs uniques et complexes, mais aussi à toutes celles et ceux qui cherchent une alternative au café.

 

Les différents assemblages et coupes de maté 

Coupe fine ou large

Types de Maté : Coupe fine ou large | Tesãi Maté
À gauche, un maté affiné coupé assez finement. À droite, une coupe plus large.

Au-delà de la variété du maté en elle-même (vert, affiné, torréfié), on peut différencier les types de maté en fonction de la coupe des feuilles. La coupe va impacter le goût et la puissance du maté. En fonction des pays, le type de coupe peut varier, de la plus fine à la plus forte : Brésil, Uruguay, Argentine/Paraguay.

La coupe fine est particulièrement prônée en Uruguay et au Brésil, tandis qu’une coupe plus large sera plus répandue en Argentine et au Paraguay. En termes de goût, plus la coupe du maté est fine, plus ce dernier sera puissant et corsé


Maté avec ou sans poudre/tiges 

Types de Maté : Avec ou sans tiges et poudre | Tesãi Maté
À gauche, un maté vert trié, avec très peu de tiges/branches. À droite, un maté vert non-trié. 


Le dernier paramètre à prendre en compte pour différencier un maté d’un autre est sa composition

Tout d’abord : la poudre. Certains maté sont bien plus poudreux que d’autres.  La poudre augmente la puissance du maté mais permet aussi d’obtenir une montanita* plus solide, lors d’une préparation en calebasse. Cependant, un maté trop poudreux sera la plupart du temps de très mauvaise qualité. Pour aller à l’essentiel, un bon maté comporte un peu de poudre, sans que cette dernière soit omniprésente.

L’autre élément entrant en compte dans la composition d’un maté est la présence ou non de tiges et de branches. Après la récolte, certains producteurs effectuent un tri méticuleux afin de séparer les feuilles de maté de leurs branches. D’autres vont laisser cette étape de côté, broyant directement leur récolte après le séchage et intégrant ainsi tiges et petites branches à leur maté. Globalement, un maté avec très peu de tige/branche voir aucune sera de qualité supérieure, au contraire d’un maté non-trié

 *La montanita est la pente que l'on forme avec la yerba maté lorsque l'on prépare un maté en calebasse, de façon traditionnelle


Comment choisir le maté qui vous correspond ?

Si vous souhaitez découvrir le maté et ses vertus, nous vous conseillons de commencer avec le maté vert. Cette variété douce et légère sera parfaite pour vous habituer à la saveur spéciale du maté, tout en profitant pleinement de ses bienfaits.  

Si vous êtes amateur de maté traditionnel ou de saveurs corsées, nous vous conseillons bien-entendu de vous orienter vers le maté affiné et ses notes rugueuses et corsées. La puissance de ce dernier sera ensuite dictée par votre mode de consommation, en calebasse ou en cocido... 

Enfin, si vous cherchez une alternative au café ou si vous êtes tout simplement amateur de saveurs uniques, le maté torréfié vaut le détour. Se mariant à merveille avec les agrumes et les épices, ce maté se déguste en cocido, c’est-à-dire comme un thé. Nous développons d'ailleurs une gamme de matés parfumés, tous élaborés à partir de feuilles de maté torréfié ainsi que d’ingrédients BIO et naturels.

Afficher tous les articles

Votre calebasse est moisie ? Les solutions

Calebasse moisie ? Voici plusieurs solutions permettant d'éliminer les moisissures, mais aussi les causes de ces dernières et comment les éviter à l'avenir !

Comment préparer un maté ? Guide complet

Il existe plusieurs façons de préparer un bon Maté. Dans cet article, découvrez les toutes en détail, du maté traditionnel au maté cocido en passant par le tereré !